Les sept morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton

Qu’en ont pensé les lectrices optimistes ?

Elles ont aimé :

  • L’atmosphère so British
  • L’originalité dans la construction de l’intrigue
  • Le rythme entraînant

Elles ont moins aimé

  • Construction parfois déroutante
  • Parfois la complexité de l’intrigue

Les sept morts d’Evelyn Hardcatle de Stuart Turton
The 7 1/2 death of Evelyn Hardcastle (18 septembre 2018)
Traduit par Fabrice Pointeau
Parution le 16 mai 2019 aux Editions Sonatine
544 pages

Présentation de l’éditeur / Quatrième de couverture : Ce soir à 11 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée.
Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ?
Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre.
Tant qu’il n’est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée.
Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle.
Prêt pour un plaisir de lecture comme vous n’en avez pas connu depuis longtemps ? Plongez dans ce labyrinthe des délices. Chaque personnage, chaque recoin obscur de la maison cache un mystère. Chaque page ou presque offre un rebondissement inattendu. Et il y a 500 pages.
 

L’avis de Cécile:

Un homme se réveille sans repères dans une forêt, il ne sait pas où il est, il ne sait pas qui il est, il a un seul mot à l’esprit : Anna. Cela, il le sait, il doit sauver Anna. 
Le début de ce roman reflète assez justement le sentiment d’étrangeté ressenti en commençant la lecture de Les sept morts d’Evelyn Hardcastle. J’ai été un peu désarçonnée mais j’ai tout de même continué ma lecture et je me suis vite prise au jeu de cette enquête hors normes.
Cet ouvrage est un OVNI. Dans les remerciements, l’auteur le qualifie lui-même de « roman policier avec des voyages dans le temps et des changements de corps ».
Le rythme est entraînant et les situations s’enchaînent sans temps mort. 
Je me suis laissée envelopper par l’ambiance de ce manoir georgien, début 20ème siècle. Les aristocrates, les valets de pied, le majordome, les femmes de chambre, les servantes, les palefreniers, tous ces éléments contribuent à cette irrésistible atmosphère so british.
C’est une lecture assez complexe, avec de nombreux protagonistes, mais on ne peut qu’être admirative de la maîtrise narrative de son auteur qui nous balade dans un labyrinthe spatio-temporel vertigineux. 

L’avis de Manon :

19 ans après la mort de leur fils, Mme et M. Hardcastle invitent dans leur demeure exactement les mêmes invités que le soir du meurtre, dont leur fille Evelyne dont notre narrateur doit empêcher le meurtre. Si vous aimez l’ambiance British, gentlemen, château au sein duquel on cherche un coupable, énigmes et mystères surtout arrêtez vous sur ce livre.

Je me suis lancée dans la lecture sans savoir ce qui m’attendait, juste en faisant confiance à l’édition sonatine. La surprise de la découverte de l’histoire a, en grande partie, contribué à mon attachement à ce livre et au plaisir que j’ai eu à le lire, le découvrir.  Je m’efforce, donc, de ne surtout rien dévoiler pour ne pas vous ôter toutes les interrogations qui ont rendu ma lecture addictive et mystérieuse. Il m’a fallu du temps pour m’adapter à la lecture tant le rythme est soutenu, la construction saccadée et déroutante avec des bons de personnages en personnages mais également dans le temps. Le genre de livre pas confortable malgré la demeure luxueuse dans laquelle on se trouve car on ne peut anticiper le prochain pas. Mais une fois qu’on a pris quelques points de repères on s’y accroche fermement pour suivre. Ce qui fait tenir est l’essence même du thriller et du polar ici, l’interrogation. Et ce durant toute la lecture. Il y a tellement de subtilité, de détails que j’aurai plaisir à relire le livre maintenant que je connais la fin. Un peu contradictoire pour un polar mais très impressionnant comme performance. Chapeau bas pour l’originalité de l’idée même, de la finesse de la construction, le soucis du détail, de l’indice bien placé et des touches d’ironie so british. 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s